ATTAQUE AUX DROITS DES PERSONNES SANS-EMPLOI
– Le collectif des personnes sans-emploi est considéré comme fraudeur des ressources publiques et non comme détenteur de droits.
– Le montant des prestations chômage baisse à partir du 6º mois de 60% à 50% de la “base régulatrice”.
– L’allocation pour les personnes agées de plus de 45 ans est supprimée et l’âge de l’allocation pour les personnes de plus de 52 ans passe à 55 ans.

RÉDUCTION DES GARANTIES DU FOGASA (Fond de Garanties Salariales)
– Il limite le montant à percevoir au double du SMI1 (avant c’était le triple), pour le nombre de jours de salaire en attente de paiement, avec un maximum de 120 jours (avant le maximum était 150 jours).
1SMI: Salaire Minimum Interprofessionnel

ATTAQUE AUX DROITS DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE
– Attaque à la négociation collective reléguée au mesures prises à Madrid, mesures qui seront appliquées en priorité devant ce qui est négocié lors des accords.
-S’ajoutent aux congélations salariales la suppression du treizième mois ( Noël) pour les personnes employées publiques. Il n’y aura pas de compensation dans le salaire avant 2015, et cette compensation se fera sous forme de contributions aux fonds de pension, et à condition que les objectifs de déficit soient atteints.
-Réduction des jours à libre disposition.
-Réduction des droits syndicaux.
– Traitement des incapacités de travail temporaires de la même façon que dans le secteur privé, le salaire ne sera pas complété à 100%.
-Mobilité des personnes employées publiques.

FISCALITE RÉGRESSIVE
– L’ IVA (TVA) augmente. La base générale passe de 18% à 21%, la réduite de 8% à 10 %. La TVA de certains produits et services passent de 8 à 21 %. Certains matériaux scolaires passent de 4 à 21%.
– Augmentation des impôts spéciaux.
-Baisse des cotisations sociales de deux points jusqu’en 2014: un point en 2013, un autre en 2014. Cette mesure était réclamée avec insistance par les entrepreneurs, qui voient ainsi baisser le coût du travail.

RÉDUCTION DES DROITS DES PERSONNES DÉPENDANTES
– Le gouvernement a réduit de 13% le “niveau minimum”, l’argent que reçoivent les communautés autonomes pour chaque personne dépendante en fonction de sa gravité.
-Réduction de 15 % de la prestation économique pour les aidantes et aidants familiaux laissant aux communautés autonomes la liberté d’augmenter cette réduction.
– Les degrés de reconnaissance de la dépendance se simplifient et passent de six à trois degrés. De plus l’incorporation des personnes dépendantes modérées (Degré1) est remise à 2015.
– Depuis le 31 aout, les cotisations à la Sécurité Sociale payées aux personnes prenant en charge une personne dépendante dans le domicile familial sont suspendues .
LIBÉRALISATION DES HORAIRES D’OUVERTURE ET PRIVATISATIONS
-Dérégularisation des horaires commerciaux, ampliation des horaires de travail et ouverture le dimanche et jours fériés.
-Libéralisation des services de transport ferroviaires, portuaires et aeroportuaires et privatisations dans certains cas.
-Réduction et privatisation des entreprises publiques.